Saint-Claude 22° C
dimanche 16 juin

Jérémi Ancian et Michel Di Lullo, de l'ASA-ESCA Oyonnax, vice-champions de France

19h48 - 21 février 2023 - par L'Hebdo du Haut-Jura
Jérémi Ancian et Michel Di Lullo, de l'ASA-ESCA Oyonnax, vice-champions de France
x - © PLEINE CORDE - Sylvain HENRY

L'équipage Oyonnaxien Jérémi Ancian et Michel Di Lullo, vice-champions de France à la Finale de la Coupe de France des Rallyes à Bethune (62)

La Finale de la Coupe de France des Rallyes qui devait se dérouler en octobre 2022 à Béthume avait été annulée suite à la crise des carburants. 131 équipages étaient inscrits en octobre dernier mais seulement 116 étaient au départ de cette finale 2022 le week-end dernier, les 17 et 18 février 2023. Cette finale réuni les meilleurs pilotes amateurs français. Au programme 447,42km dont 115,02km chronométrés repartis en 9 spéciales. 4 équipages de l'ASA ESCA d'Oyonnax étaient qualifiés : Jérémi Ancian/Michel Di Lullo ; Antoine Capello-Nobre/Damien Sage, Amaury Fachinetti /  Léo Lhomme et Thomas Bénier / Cédric Prasse.

Pour l'équipage Haut-Bugiste, Jérémi Ancian /Michel Di Lullo, la finale commençait bien en s'imposant dans le prologue avec 1,5s d'avance sur Thomas Chauffray /Anthony Hamard et 2,5 s sur Mickaël Reydellet et Stéphane Lefebvre. Mais ce chrono était hors classement, servant qu'à établir l'ordre de départ.

L'ES1 était remportée par Thomas Chauffray avec moins d'une seconde d'avance. Dans l'ES2 Jérémi Ancian frappait un grand coup avec 8s d'avance et ce sera une égalité parfaite dans l'ES3.

Le soir au parc d'assistance, après 3 spéciales, le duo de l'Ain Jérémi Ancian / Michel Di Lullo, sur Volkswagen Polo GTI pointait en tête avec 7,4 s d'avance sur l'équipage Normand, Thomas Chauffray/Anthony Hamard sur Skoda Fabia Evo.

Tous les pilotes ont dû faire face à des conditions particulièrement périlleuses avec des routes glissantes et très piégeuses avec des cordes gorgées d'eau. Dans ces conditions difficiles derrière les deux équipages en tête, David Salanon et Mickaël Reydellet étaient pointés à plus de 40s.

Dans la 2e étape, samedi 18 février, d'entrée, dans la 4e ES, Thomas Chauffray reprenait 1,2s à Jérémi Ancian suivi à 8,6s de David Salanon mais dans l'ES 5 Jérémi Ancian, dans cette spéciale de la Vallée de la Ternoise longue de 12,5km reprenait 4,7s à Chauffray. L'ES 6, Chauffray réalisait sur cette spéciale de 14,72km le meilleur chrono mais le duo Aindinois gardait la tête de la finale avec 7,8s d'avance sur l'équipage Thomas Chauffray/Anthony Hamard.

Alors que la pluie fait son apparition en fin de course, dans la 3e boucle et 3e dernière spéciale, Thomas Chauffray déchaîné réalisait les trois derniers chronos devant Jérémi Ancian. L'équipage Normand, Thomas Chauffray/Anthony Hamard sur Skoda Fabia Evo s'impose finalement devant l'équipage Aindinois Jérémi Ancian/Michel Di Lullo avec 11,8s d'avance sur Volkswagen Polo GTI R5.

Les trois autres équipages de l'ASA-ESCA se sont bien classés.

L'équipage Thomas Benier/Cédric Prasse après une belle 2e place scratch à la dernière Ronde du Jura fin janvier, réalise une belle finale à Bethune en terminant 18e du scratch  et 2e de classe N4 sur Subaru Impreza STI.

24e scratch : Antoine Capelo-Nobre/Damien Sage, 1er de classe R3

57e scratch : Amaury Fachinetti/ Léo Lhomme 5e de classe N2

L'équipage jurassien, Julien Brunero /Martial Liechty termine 51e du scratch et 4e de classe Rally 5.

 

Jérémi Ancian, un pilote exceptionnel

Il faut saluer la magnifique prestation de Jérémi Ancian portant sur ses épaules le statut de favori, le pilote des plans d'Hotonnes n'a jamais baissé les bras. Espérons que ce beau résultat permettra à ce talentueux pilote, rappelons-le, l'un des rares à avoir battu Sébastien Ogier à armes égales, de s'illustrer à nouveau, lui qui restait sur six victoires de range en Coupe de France.

Michel Di Lullo nous confiera combien " Jérémi Ancian, son copilote a tenu la distance tout le rallye, pour la dernière spéciale il a fait le choix d'assurer. Devant nous, Thomas Chauffray faisait figure d'extra-terrestre, il a pris tous les risques. Nous avons eu des routes comme jamais, j'en retiens cette très, très belle 2e place. Je tiens à mettre en valeur Jérémi, qui fait une carrière dans le rallye exceptionnelle et ce, depuis très jeune, je suis admiratif et respect à lui ".

Crédits Photos

PLEINE CORDE - Sylvain HENRY

Damien Saulnier / DPPI - Damien Saulnier

Rallye Sport Yves Marie Macrez

0 commentaires
Envoyer un commentaire