Saint-Claude 17° C
vendredi 24 mai

Margaux Nicollin, une championne... à l'école

09h19 - 18 avril 2024 - par Sophie Dalloz
Margaux Nicollin,
une championne... à l'école
La Sanclaudienne, Margaux Nicollin à la rencontre des élèves de l'école du Truchet. - © Sophie Dalloz

Le Service Jeunesse et Sports de la ville a organisé avec les éducateurs, des séances de sport sur la thématique des Jeux Olympiques et Paralympiques, à destination des élèves des écoles primaires du 2 au 6 avril

Les séances seront surtout axées autour du handicap et du sport adapté avec la découverte du para-sport et du sport partagé. L'objectif étant de faire découvrir des ateliers de pratique sportive et parasportive, de sensibiliser les enfants aux valeurs olympiques et paralympiques, d'éveiller les enfants à l'engagement bénévole et citoyen.

C'est dans ce cadre que Margaux Nicollin, sportive de haut-niveau en lancer de javelot, en lice pour se qualifier pour les Jeux Olympiques 2024 de Paris est venue rencontrer les élèves des écoles du Truchet, du Centre et du Faubourg le 4 avril dernier. Les élèves de CE2 et CM1 de M. Pesse-Girod de l'école du Truchet étaient impressionnés par cette championne et avide de découvrir ce sport et surtout Margaux. Avec leur instituteur, ils avaient préparé maintes questions, elles fusaient. D'autant qu'ils n'imaginaient pas au départ qu'une Sanclaudienne allait vivre une telle aventure olympique.

Des questions, préparées comme innées lors de l'échange avec bien sûr pour commencer son palmarès. Margaux a été 9 fois championne de France, 2e à des championnats méditerranéens et aujourd'hui, à 28 ans, elle est toujours détentrice du record des - de 23ans avec un lancer à 59,73m.

Elle leur expliquait comment elle était venue à ce sport, ses parents professeurs ont été aussi ses entraîneurs au stade de Serger. Son papa continue à la guider. Après ses études à Saint-Claude elle a poursuivi sur Dijon et maintenant Grenoble.

Elle leur décrira les spécificités du javelot, les enfants intéressés posaient des questions pertinentes. "Ce sport ce n'est pas mon métier, j'adore le lancer de javelot, c'est ludique, je le prends comme un jeu". Elle est appuyée par ses entraîneurs qui lui permettent de se connaître comme ses kinés. De ses voyages, elle mettra en avant l'importance des langues, puisqu'elle a des amis Tchèques, Norvégiens. Elle transmettra aux enfants des valeurs. "Il faut beaucoup d'apprentissages et retenir qu'on apprend à gagner et on apprend à perdre aussi".

A l'issue de ces échanges, des élèves sont même venus lui faire un câlin, Margaux emporte ces instants d'émotion qui, nous lui souhaitons, soient porteurs de chance pour elle.

0 commentaires
Envoyer un commentaire