Saint-Claude 2° C
samedi 28 janvier

Anticipation et mesures fortes avec le département de l'Ain

08h51 - 18 janvier 2023
Anticipation et mesures fortes avec le département de l'Ain
François Genest, Jean Deguerry et Laurent Tissot - © Dominique Piazzolla

Régulièrement le président Jean Deguerry tient un point presse, c'était ainsi l'occasion le mardi 10 janvier de présenter les choix de la politique du département sur l'année à venir. Il présentait ses vœux à chacun et relevait combien c'est important de se sentir bien au travail, d'avoir des objectifs, s'y tenir et mettre de la réussite professionnelle dans ses projets.

"Je me déplace dans une commune par canton à l'occasion des vœux, ou mes vice-présidents, car c'est important d'avoir le ressenti des habitants, échanger avec eux c'est le meilleur des baromètres. C'est un marathon mais c'est important".

2023, une année compliquée avec le coûts des énergies, l'inflation "Mais il faut continuer à aller de l'avant, nous avons une très forte démographie et j'ai aussi des promesses de campagne que je tiendrai. Nous allons investir, ce sera sans précédent, il faut montrer un signal fort à nos chefs d'entreprise dans le BTP, ils peuvent compter sur le département. Cela ira dans le sens de nos compétences obligatoires et aussi dans l'orientation de nos choix politiques forts annoncés dans ma campagne".

La première des libertés c'est la sécurité. "En 2022, le département a aidé les communes à s'équiper en vidéo surveillance, nous renouvelons cette action en 2023. Nous allons aussi équiper les sapeurs-pompiers de caméra piéton, nous devons protéger ceux qui nous protègent, j'y tiens en tant que président du SDIS ". Sécurité toujours, cette fois avec les collèges qui seront équipés aux entrées de vidéo-protection, en accord avec le principal, l'inspection académique, la gendarmerie. "Nos collégiens doivent pouvoir aller et sortir du collège sans être inquiétés, ni dérangés par des personnes qu'y n'ont rien à y faire".

Sur le volet de la santé, c'est la poursuite des efforts "Tous ensemble nous retournerons les choses.  Nous avons obtenu l'installation à Bourg-en-Bresse de la 1re année de médecine. Les 4e et 5e année sont en attente. Les études sur Lyon sont onéreuses avec le coût du logement. Nous menons une multitude d'actions telles que des bourses, possibilité de formation, cabine de télémédecine. Nous allons créer aussi la Maison des Internes à Bourg ou à proximité, c'est une première en France. Nous avons la volonté et le budget est mis en place. C'est une panoplie qui permettra d'inverser la donne. Avec cette 1re année de médecine à Bourg et la Maison des internes, nous misons sur la jeunesse. Un interne en stage dans l'Ain, fera le pari à un moment de s'installer sur le territoire".

2023, la continuité du plan collèges. "Construction du collège de Saint-Didier de Formans qui ouvre pour la rentrée 2023, celui d'Ornex en cours de construction, rentrée 2024. En projet deux réhabilitations, les collèges de Perronas et de Villards-les-Dombes pour 2026. C'est un vrai signal pour la jeunesse, le personnel enseignant qui auront tous de bonnes conditions de travail ".

Un sujet qui tient à cœur au président Deguerry, président aussi du SDIS de l'Ain, la sécurité civile. "Nous sommes le 3e département de France qui donnons le plus de contributions, 34 M€ au SDIS  soit 77% à la charge du département, alors que généralement c'est 50%. Les communes payent la différence. Comme la démographie est en hausse, 6000 habitants de plus, nous avons la volonté d'insister sur la sécurité civile, la vie n'a pas de prix. Nous abondons en formation et matériel depuis 2017. Les 2/3 des pompiers sont formés aux feux de forêts et disposent du matériel adéquat, 32 camions feux de forêts. Nous avons été cités en exemple, puisque les pompiers de l'Ain ont été présents sur 10 départements avec les incendies de l'été. Nous continuerons la " mission pompiers " sur 5 ans, avec 6 M€ annuels".

La préservation des ressources en eau et forêts, objet des attentions du département. "Nous devons être attentifs avec le changement climatique sur nos ressources. D'autant que la filière forêt représente 5000 emplois dans l'Ain. Nous budgétisons 800.000 € par an dans le cadre du nouveau livre blanc sur l'état de la forêt". Quant à la préservation de l'eau "Nous devons prendre de bonnes habitudes, c'est ainsi que chaque fois que nous construisons ou réhabilitons un collège nous récupérons l'eau de pluie pour les sanitaires, via les toitures ou les cours perméabilisées. C'est là aussi un signal fort pour les jeunes qui seront les adultes de demain. En réflexion, les retenues collinaires pour l'agriculture".

L'état des routes montrent l'état du département. "Nous avons 4500km de routes et 1200 ponts ou ouvrages d'art à entretenir. Il y va de la sécurité et de la visibilité. C'est 45 M € prévus".

Le social qui représente la moitié du budget de fonctionnement. "Cela va de la naissance à la vieillesse. Nous valorisons les métiers du social avec un soutien massif dans le cadre du maintien à domicile, nous investissons sur des véhicules pour le personnel. Cela représente un coût de 2,5M€. Le plus longtemps possible nous devons favoriser le maintien à domicile des personnes".

 

0 commentaires
Envoyer un commentaire