Saint-Claude 6° C
dimanche 21 avril

La pédagogie au coeur de l'apéro-chantier

15h57 - 30 mai 2023 - par L'Hebdo du Haut-Jura
La pédagogie au coeur
de l'apéro-chantier
- © x

A la veille du démarrage du chantier de revitalisation du bourg-centre, les pelleteuses en place pour le lendemain, le maire et son équipe municipale avaient convié les maîtres d'œuvre, le groupe de travail associé dès le début des concertations citoyennes, les riverains, les bénévoles à un apéritif-chantier ce mercredi 24 mai.

Une invitation à valeur très pédagogique, un concept inédit à l'image de la concertation citoyenne initiée dès le début du projet.

« Cette rencontre est un bilan de la démarche participative engagée », soulignera Philippe Passot, maire qui avait convié sur la Place Cottet Emard, point central des travaux, les membres des associations « Anim Lavans », « Lavans demain », les bénévoles, les élus et bien sûr les maîtres d'œuvre du projet, l'entreprise ABCD et l'Atelier Zou. Cet apéro-chantier avait aussi pour but d'informer les riverains sur les nuisances occasionnées, les problèmes de stationnement, de circulation pendant les travaux, avec un bénéfice par après, disposer d'un bel espace, de verdure. Il mettait aussi en valeur la convivialité développée jusque-là autour de la réflexion du projet qui s'est appuyée sur une participation citoyenne, ce depuis 2018.

Les maîtres d'œuvre, Patrice Flochon, d'ABCD et Nathalie Sordel de l'Atelier Zou présentait en détail le chantier. Nathalie commençait par énumérer les différentes entreprises retenues et en donnait aussi les raisons. En terrassement, la SJE, les entreprises locales, Picard et Goyard. Au niveau du béton, Sol Confluence et Via Système, entreprises recherchées pour leur spécificité, au niveau paysager, Hydratech et Balland, là aussi retenues sur des critères particuliers.

Le déroulement des travaux qui se déroulement par phases simultanées par moment, pour gagner en temps : la Place Cottet Emard, de mai à juillet, les abords de l'église de juin à septembre et la partie route départementale de juillet à octobre.

Nathalie, dans une parfaite maîtrise du dossier qu'elle suit depuis plusieurs années avec les groupes de travail, continuait, très à l'aise, sa présentation avec les matériaux utilisés, le mobilier urbain choisi, avant de parler de la fontaine, à 5 jets, avec de l'eau réutilisée en circuit. Puis dernier tableau, elle détaillait les choix opérés qui se portent sur une grosse composante végétale, la prairie fleurie vers l'église, des vivaces, le choix des arbres, vous verrez un érable plane vers l'église, mais aussi un ginko. Puis côté éclairage, Philippe Passot précisait un éclairage approprié pour l'église, et un éclairage LED pour la place.

Les participants profitaient de cet échange pour poser des questions, les discussions se poursuivaient autour d'un apéritif. La 1re marche des travaux était officialisée.

0 commentaires
Envoyer un commentaire