Saint-Claude 12° C
samedi 02 mars

58e cérémonie de la Borne au Lion

13h35 - 17 juillet 2023 - par L'Hebdo du Haut-Jura
58e cérémonie de la Borne au Lion
- © Dominique Piazzolla

Ce dimanche 16 juillet se déroulait la traditionnelle cérémonie du 58e rassemblement du souvenir des maquis de l'Ain et du Haut-Jura, à la Borne au Lion, en présence de M. le préfet du jura, Serge Castel, Marie-Christine Dalloz, député du Jura, conseillère départementale du Jura représentant le président Clément Pernot, de Claude Mercier, maire de la Pesse, représentant le président des Amis de la Borne au Lion et du Crêt de Chalam, Jean Pierre Lozneanu, d'Aline Guelpa, présidente de l'association Mémoires de la Résistance des Maquis de l'Ain et du Haut-Jura, Bernard Vuaillat maire de Chezery Forens, Carmen Flore et Guy Larmanjat, conseillers départementaux de l'Ain, Frédéric Poncet, conseiller régional BFC,  Olivier Schwinn, enseigne de vaisseau, assistant départemental de la marine nationale pour le Jura, représentant le commandant de la marine, Mme Simone Pillot ANACR de l'Ain, MM. Les maires et conseillers locaux, les autorités civiles et militaires. Garance Herbillon était maître de cérémonie.

En 1944, les combattants volontaires des maquis de l'Ain et du Haut-Jura, venus de différentes régions de France et nombreux pays d'Europe, occupèrent ces montagnes. Début juillet 44, les troupes de l'Allemagne nazie, armée Vlassov sèment la terreur sur les routes stratégiques entre l'Ouest de l'Ain et la frontière Suisse, opération Treffenfeld. Elles espèrent casser les maquis mais ne poursuivront pas leur mission jusque dans cette montagne boisée et isolée. Dès le début de l'offensive, les maquisards avaient compris que cette attaque serait encore plus massive que celle d'avril. Ils livrent alors de durs combats de harcèlement dans le secteur d'Oyonnax, Thoirette, Chancia, Dortan, Lavancia et La Balme sur Cerdon. A partir du 12 juillet 44, les unités du groupement nord et les unités du groupement Maurac se retirent et s'établissent dans des granges ou des chalets dispersés dans les combes entre le Crêt de Chalam et Lajoux. Le PC du groupement nord est au Berbois. Elles passent plus d'un mois dans le secteur, non loin du PC départemental de Romans-Petit, chef des maquis de l'Ain et du Haut-Jura replié à Giron. Aidés par la population ils reconstituent leurs forces, réceptionnent les parachutages et lancent de nouveau des opérations de harcèlement. En avril 44, le colonel Romans-Petit demande à Londres l'envoi d'un chirurgien. Geoffrey Parker (Parsifal) choisi pour ses qualités de combattant et chirurgien, sera parachuté le 6 juillet. Dans une ferme délabrée où la paille fait office de lit, avec des médicaments fournis par les pharmaciens des environs ou parachutés, l'équipe sauve de nombreuses vies.

Dominique Piazzolla

Lien pour la vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=md_ZOp8LG70

0 commentaires
Envoyer un commentaire