Saint-Claude 29° C
jeudi 18 juillet

Décès de Madeleine Chapsal, journaliste et romancière

08h42 - 23 mars 2024 - par Sophie Dalloz, une amie
Décès de Madeleine Chapsal,
journaliste et romancière
En 2002, lors de l'une de nos rencontres, à Paris. - © Sophie Dalloz

Ses liens avec le Jura, sa marraine, Madeleine Vionnet.

Madeleine Chapsal s'est éteinte le 11 mars à Pouliguen au bel âge de 98 ans. Née à Paris en 1925, elle était la fille d'un conseiller à la Cour des Comptes et petite-fille d'un ancien ministre. Sa mère était couturière de renom, elle était la collaboratrice de la créatrice de mode, Madeleine Vionnet, aux origines jurassiennes. C'est ainsi que nous nous sommes rencontrées en 2000 alors que je commençais mes recherches pour ma biographie sur Madeleine Vionnet, créatrice de mode. Elle me fera le plus beau des cadeaux, la préface de mon livre.

Une femme au parcours exceptionnel que je ne pouvais pas laisser partir sans lui rendre un dernier hommage, une reconnaissance pour tout ce qu'elle m'a apporté. Plusieurs visites à Paris dans son appartement, des échanges par téléphone, par écrit, une personne avenante, accessible, humaine, qui vous emmenait dans sa vie. Elle m'a encouragée dans mon métier de journaliste, elle était fière de la création du journal. Elle nous avait transmis quelques articles, notamment lors de l'attaque de Charly Hebdo. Je resterai à tout jamais marquée par notre amitié. Elle s'était déplacée conduite par son ami, Jean-Marc Vallet, dans le Jura en 2010, nous nous étions retrouvées à la Chassagne sur la tombe de sa marraine, Madeleine Vionnet.

Madeleine a passé sa jeunesse avec sa sœur au milieu des collections de mode. Sa mère et Madeleine Vionnet qui était sa marraine l'ont éduquée dans le luxe mais aussi l'exigence.

Elle devait exceller en tout.

Suite à des problèmes de santé, tuberculose, elle partira à Megève pendant la guerre où elle rencontrera Jean-Jacques Servan-Schreiber. Ils se marieront en 1947. Elle participera aux côtés de son mari à la fondation du magazine l'Express avec Françoise Giroud, en 1953. Témoin de cette aventure journalistique, elle en sera aussi actrice. Férue de littérature, elle sera une critique littéraire réputée, ce seront pour elle, elle m'en parlait, de mémorables entretiens avec de grandes figures, Jean Giono, André Breton, Françoise Sagan, Claude Lévi-Strauss, Céline, Jacques Lacan... jusqu'au début des années 70. Elle se tournera ensuite dans l'écriture, elle écrivait le matin et publiait facilement 4 livres par an. Romans, récits, livre pour la jeunesse, théâtre, une centaine de livres, des best-sellers comme " La maison de Jade ", " Mères et filles ", " L'inoubliée ", " Ce que m'a appris Françoise Dolto ", son amie, etc. Le plus connu restera " L'homme de ma vie " en 2004, récit de son histoire avec Jean-Jacques Servan-Schreiber, surnommé " J.J.S.S. "en politique.

Le couple avait divorcé en 1960, Madeleine ne pouvait avoir d'enfant, et c'est assez curieusement, elle qui présentera à Jean-Jacques sa 2e épouse, Sabine de Fouquières. Ils auront 4 fils, Madeleine me narrait combien JJSS avait été fier de venir lui annoncer la naissance du premier enfant. Elle restera très proche d'eux, les enfants de JJSS venaient en vacances chez elle à l'Ile de Ré. Elle était leur invitée pour Noël. Sa grande amie à Paris, la créatrice Sonia Rykiel avec qui elle a partagé beaucoup de moments, elles étaient très proches.

Madeleine Chapsal fera partie du prix Fémina à partir de 1981 avant d'en être exclue pour avoir dénoncé des conditions d'attribution du prix en 2005. Son intégrité et sa liberté de parole résolument sans langue de bois étaient l'une de ses facettes.

Madeleine, c'était aussi l'aquarelliste, elle adorait peindre ses fleurs, roses trémières, lupins, ses belles roses autour de la maison, elle exposera ses tableaux à Paris " Les Fleurs-en-Ré " en 2002. Elle illustrait ses livres pour enfants, réalisait ses cartes de vœux.

A 93 ans elle s'est mariée avec son ami, Jean-Marc Vallet au Pouliguen, en 2019, une fin de vie en Normandie où elle s'est endormie ce 11 mars 2024.

Au revoir Madeleine et Merci !

Sophie Dalloz, une amie.

0 commentaires
Envoyer un commentaire