Saint-Claude 17° C
vendredi 24 mai

Juralacs Football : quid de l'avenir du club aux 300 licenciés

16h30 - 19 avril 2024 - par P.N.
Juralacs Football : quid de l'avenir du club
aux 300 licenciés
La présence en nombre des joueurs, joueuses, parents, éducateurs, et sympathisants, montre combien l'inquiétude est prégnante quant à l'avenir du club.  - © Pascale Negri

Samedi 30 mars, Alain Cerruti, président de Juralacs football, et son staff, ont provoqué une assemblée générale extraordinaire.

Une assemblée générale avec l'objectif affirmé : celui de définir l'avenir du club qu'ils considèrent comme étant en danger.

Pour l'occasion, joueurs, éducateurs, parents, se sont déplacés en nombre. La salle bondée en disait long sur l'inquiétude que tous ont sur le futur de leur club. Le président a tout d'abord posé le constat, la problématique et les conséquences. « Depuis 2020, nous constatons une dégradation significative des structures implantées sur les 3 communes (NDLR Clairvaux, Pont-de-Poitte, Orgelet). Et ceci nous oblige aujourd'hui à tirer la sonnette d'alarme ». Il explique que les 17 équipes du club, des U11 aux seniors, ainsi que les féminines s'entraînent sur un seul terrain, avec 2 vestiaires de 20m2, un éclairage obsolète. « Dans ces conditions plus que précaires, nos bénévoles, éducateurs, membres du bureau, salariés, s'essoufflent et envisagent leur désengagement. Avec des tensions, cette ambiance impacte notre projet club et son évolution. Notre club est en danger, il ne peut plus répondre à la sécurité de ses joueuses et joueurs, ni prétendre à une évolution attendue pour exister et rester un club régional ». Eric Grospierre, membre du bureau en charge des structures, a insisté ensuite « Comment imaginer qu'on laisse traîner des jeunes dans les rues. Car il n'y a pas que le projet sportif à Juralacs, mais aussi un projet éducatif et citoyen ». Suite à quoi, les élus ont pris la parole, avec unanimement la volonté de ne pas laisser disparaître Juralacs. Jean-Paul Duthion a déclaré avoir commencé à travailler sur des projets, notamment avec Terre d'Emeraude communauté. Jean-Charles Dalloz, vice-président de l'intercommunalité en charge des sports, a fait la grande annonce de la matinée : « Avec le soutien de la commune d'Orgelet, Terre d'Emeraude va réfléchir sur la réalisation d'un terrain synthétique à Orgelet, horizon 2026-2027 »Il a également évoqué des aides apportées par TEC pour la rénovation des vestiaires de Clairvaux (en Vallière), et de ceux d'Orgelet. Pour les deux conseillères départementales présentes, Marie-Christine Dalloz et Françoise Vespa, ont affirmé accompagner les dossiers Juralacs. « Il y a des perspectives ; il faut monter les dossiers dès maintenant. Les clubs sont des lieux où les valeurs sont enseignées. Il faut les préserver ».

En fin de réunion, alors qu'un climat de confiance semblait rétabli entre les membres du club et les élus, les jeunes éducateurs ont alerté sur l'urgence : « Il faut absolument qu'à la rentrée de septembre 2024, nous ayons des vestiaires et des douches. Si ce n'est pas le cas, nous n'aurons plus un seul senior qui jouera ».

Pascale Negri

0 commentaires
Envoyer un commentaire