Saint-Claude 6° C
dimanche 21 avril

" La première des priorités reste l'éducation pour avoir des citoyens accomplis! "

15h50 - 10 janvier 2024 - par L'Hebdo du Haut-Jura
- © Dominique Piazzolla

Valexpo accueillait la cérémonie des vœux de Michel Perraud, maire d'Oyonnax, une tradition, certes mais qui permet à chaque élu de dresser un bilan de l'année écoulée et se projeter sur la nouvelle. A l'image d'une photographie qui fixe l'instant présent pour en faire du passé.

Un rendez-vous annuel qui réunit aux côtés de Michel Perraud, son conseil municipal, le conseil municipal enfants, mais aussi Jean Deguerry, président du département de l'Ain, Damien Abad, député. Une assistance forte d'élus et personnalités, Sylvie Goy-Chavent et Patrick Chaize, sénateurs, Mme Ballu, sous-préfète de Nantua, élus locaux et communautaires, M. Mourlevat, président de HBA, M. Millet, maire de St-Claude, M. Baptiste Berrod, directeur départemental de la sécurité publique, les représentants de la police nationale et municipale, Sylvain Jacquemetton, chef du CIS d'Oyonnax, le milieu des entreprises, du commerce Oyonnaxien, les associations, près de 700 personnes réunies.

Laurent Harmel, 1er adjoint présentait les vœux du conseil municipal à leur maire, Michel Perraud, puis avec sa délégation politiques sociales et la santé, il revenait sur les actions 2023 et à venir.

Michel Perraud commença son discours en s'exclamant " Quelle année ce fut… " en revenant sur 2023 " Nous sommes dans un contexte économique et social, de plus en plus complexe ". Il précisait " en 2020, nous vous avions proposé un programme ambitieux que nous tiendrons malgré l'apparition de difficultés soudaines et imprévisibles ". La commune se trouve face à des embûches financières qu'elle n'avait pas vues avant, 1M d'euros de charges supplémentaires au niveau de la consommation du gaz et de l'électricité. 600.000 € de surplus non prévus sur le budget ressources humaines avec l'augmentation du point d'indice. 91.000€ de hausse sur la restauration scolaire. " Nous aurions pu opter pour l'augmentation de la fiscalité locale, mais la majorité s'y refuse. Nous refusons que les Oyonnaxiens payent un contexte sur lequel ils n'ont aucune prise ". Tenir les finances d'une collectivité est devenu un exercice ingrat et complexe, il remerciait Jean-Jacques Matz, son adjoint en charge des finances et son personnel.

Comment prioriser nos actions alors ?

Selon Michel Perraud, " la première des priorités reste l'éducation, pour avoir des citoyens accomplis, il faut des bases solides que seule l'école de la République peut apporter ". Dans ce sens le Passeport citoyen a été mis en place, le conseil municipal des Enfants créé en 2008 est une fierté pour lui. Lors de la célébration des 80 ans du 11 novembre, les sapeurs-pompiers ont ramené la flamme du souvenir, puis se déroulait la passation de mandat du maire des Enfants. " Nous avons commémoré ce temps fort tous ensemble  ". 2024, ce sera au tour du groupe scolaire de Veyziat d'être rénové.

Autre projet phare de l'année, la démolition de l'îlot Brunet. Mais aussi l'accroissement du parc de la vidéo protection, portant le nombre de caméras en ville à 133 pour préserver la tranquillité des rues. "  Nous travaillons aussi sur l'aspect prévention en collaboration avec les maires de Bellignat et Arbent pour tendre la main à ces jeunes et les remettre dans le droit chemin ".

Fondamental, l'offre de santé

Depuis 2014, la ville a investi près de 250.000 € au centre hospitalier. La municipalité ramène des médecins en ville, 7 nouveaux généralistes depuis 2019. A souligner, Dynacité va rénover l'EHPAD pour plus de 13M € avec la création d'une cellule d'accueil Alzheimer. La santé est une partie de la politique sociale qu'une ville doit mener, avec des actions pour les seniors, la petite enfance, l'association place des femmes, le CCAS. La politique de la ville avec les quartiers prioritaires, la réhabilitation de La Plaine, la Forge, le programme de réussite éducative.

" L'ADN de notre territoire, notre développement économique, avec des actions fortes, le salon SOFEO, la relocalisation d'APTAR avec 500.000€ investis en voiries et accès et qui permet de garder 500 emplois directs et 500 indirects ". Participation au salon de la mobilité à Paris. Et des événements en centre-ville pour amener de la vie au commerce.

Le président de l'Ain, Jean Deguerry,

" Oyonnax poursuit un développement sans précédent et joue dans la cour des grands. Au Conseil départemental cela nous oblige à les suivre. Sans entreprises, pas d'infrastructures, elles représentent de la création de richesse. Au département nous avons investi comme jamais en 2023, malgré les contraintes nous avons continué d'investir sur les collèges, routes etc. Cela représente aussi du travail pour nos entreprises. Nous avions thésaurisé avant, ce qui nous permet de passer de 130 M€ de budget à 160 M€. C'est un signal fort pour les entreprises ". En tant que président du SDIS, il réaffirmait sa position pour les sapeurs-pompiers avec une priorité, la protection des sapeurs-pompiers, les casernes comme les pompiers sont équipés de caméras. " Je n'accepterai jamais que les sapeurs-pompiers puissent être attaqués ! ".

Le député, Damien Abad, saluait l'énergie, le dynamisme de Michel Perraud. Ses préoccupations, la santé qui, relevait-il " est un enjeu politique majeur  ! Il faut renforcer la médecine de ville, les hôpitaux ". Il soulignait aussi le travail de qualité sur le Haut-Bugey " la délinquance est plus faible à Oyonnax qu'à Bourg, il nous faut continuer cette politique de maintien de l'ordre ! ". Et de continuer " Notre modèle de sécurité civile avec les sapeurs-pompiers est unique, il faut persévérer sur la création de vocation ". Autre sujet qui lui tient à cœur, la sérénité dans le débat public " les clivages ont toujours existé, nous devons retrouver les valeurs centrales, la culture du respect, quelle honte à l'Assemblée nationale ! ". Son combat, sa réussite, la loi sur la déconjugulation pour les handicapés en couple, " une belle étape pour la dignité de la personne handicapée ".

A l'issue des discours, des médailles étaient remises dont deux à titre posthume à des sapeurs-pompiers.

Sophie Dalloz

Photos Dominique Piazzolla

0 commentaires
Envoyer un commentaire